fbpx

Clémentine Dusabejambo : un cinéma qui a du sens

Elle est jeune, belle et bourrée de talent. Clémentine Dusabejambo vit et travaille au Rwanda. Scénariste, réalisatrice elle porte de nombreuses autres casquettes qui lui permettent de travailler et de vivre de sa passion pour le cinéma. Alors qu'elle continue de développer son premier long métrage, Clémentine nous parle de ses deux derniers courts « Icyasha » et « Une place pour moi » et de sa vision d'un cinéma africain puissant et lourd de sens, en pleine effervescence. 


Le cinéma indépendant africain arrive sur OI>Film !

C'est la grande nouveauté de ce début d'année : OI>Film s'ouvre aux cinémas d'Afrique. Courts, longs métrages, documentaires ... Voici un avant-goût des quelques pépites que nous avons l'intention de vous présenter cette année. Tour d'horizon.


Pantaléon : parler de ces hommes que personne ne voit

Un court qui cartonne à l'international (Baba Sifon, 2019). Un long à sortir cette année (Santyé papangèr, 2020) L'organisation d'un nouveau festival "Court Derrière" à La Réunion... Une actu chargée pour un Laurent Pantaléon qui fait partie de ces réalisateurs engagés et profondémment ancrés sur leur territoire. Il y a quelques semaines, nous vous annoncions la sortie de son premier film sur www.oi-film.com. le cinéaste revient donc sur "La face cachée du père Noël", un court qui en dit long sur la vision que porte Pantaléon sur la société ici, à l'île de La Réunion et au delà ! Un hommage à ces "hommmes debouts", ceux qui ne se contentent pas d'attendre pour se bouger, "les marrons d'aujourd'hui". 


Serge Payet : un OVNI dans le cinéma réunionnais

Son dernier film, "Otto Pussy", en témoigne : Serge Payet a bel et bien opté pour la voie du décalé et de l'outrancier. Fan du Canal + des années 1990 et de ces films étranges qui passaient au milieu de la nuit, le réalisateur a souhaité rendre hommage à la grande époque de la chaîne cryptée. "Otto Pussy", réalisé en 2019, se destinait au concours organisé par Canal en marge du festival Même Pas Peur. Le film de 3 minutes (imposées par le cachier des charges), n'a pas été retenu par la chaîne. Trop trash ? Pas pour OI>Film. 


"Se cacher pour lire ? Quelle tristesse"

Si vous n'allez pas au cinéma, le cinéma vient à vous ! C'est le principe du Ciné-trottoir, chronique sur le mag de OI>Film.  Dans cette nouvelle rubrique, découvrez vos réactions devant des oeuvres proposées sur OI>Film. Cette semaine : Sandrine nous parle de "Colas, le dictionnaire".


"Chababi Project a ouvert la voie"

Médecin urgentiste à Mayotte, Valérie Thomas a co-écrit et co-réalisé la série Chababi Project aux côté de Delixia Perrine. La première saison compte six épisodes et a été diffusée d'abord à Mayotte sur la télé locale puis sur Mayotte 1ère et France Ô. Chababi Project raconte le quotidien d'une bande de jeunes inscrits dans un lycée spécialisé dans les arts de la scène. La danse et le théâtre sont ici utilisés comme des vecteurs pour aborder des thèmes sensibles sur le 101ème département français. Valérie Thomas à l'orgine de ce projet nous raconte. 


Caroline Rubens : "besoin de savoir, afin de vivre"

Journaliste reporter d'images, Caroline Rubens a signé en 2010 "L'île perdue". Dans ce documentaire du réel, la réalisatrice part en quête de réponses. Liée à l'île de La Réunion de part ses origines, la Bretonne doit combler un vide intérieur. Elle va découvrir, au gré de rencontres en terre réunionnaise et de recherches généalogiques que l'histoire de son père et des ses oncles possède un lourd passé inscrit dans l'histoire de l'île de La Réunion. Caroline Rubens revient sur ce film puissant et intime avec sincérité et encore beaucoup d'émotions. 


En replay pendant quelques jours encore !

Anaïs Charles Dominique vient de livrer son dernier documentaire, "Le mal de l'ombre". En ligne de mire, la filière bovine réunionnaise victime d'un malaise social et sanitaire depuis plusieurs décennies. En effet, dès les années 1970, les cheptels élevés à La Réunion sont touchés de plein fouet par la leucose bovine, une maladie "sans danger pour l'homme" clament les autorités. Et c'est justement cela que la journaliste a souhaité soulever. "Le mal de l'ombre", diffusé en octobre dernier sur La Première, est en replay jusqu'à fin décembre ! 


"Il était temps de comprendre d'où je viens"

Hachimiya Ahamada fait partie de la diaspora comorienne installée en France. Originaire de Dunkerque, elle grandit dans le fantasme du pays de ses parents. Ce n'est qu'à l'âge adulte que la réalisatrice découvre cette Grande Comore qu'elle s'imagine tant. Du rêve à la réalité, Hachimiya a choisi le cinéma comme passerelle. Elle sera la première à tourner un film sur ses terres. "La Résidence Ylang Ylang", c'est l'histoire du fossé entre les populations qui restent, celles qui partent avec comme témoins, des maisons vides en attente de leurs propriétaires qui ne reviendront surement jamais. Un film sans phare, honnête et plein de sensiblité. Hachimiya Ahadama nous en dit plus. 


Des projections matinales au salon

La première édition du Salon de l'identité et de la culture réunionnaise démarre bientôt ! Du 6 au 11 décembre, la Nordev à Saint-Denis va vivre au rythme de l'identité créole et de toutes celles et ceux qui la portent. Des petits producteurs, des inventeurs, des transformateurs, des artisans, des distributeurs, des associations culturelles, des entreprises touristiques ou des énergies renouvelables… Tous partageront leur offre ou leur démarche alternative, artistique, culturelle, écologique, pédagogique et durable. OI Film sera de la partie. 


"Après Nirin, j'ai eu mes réponses"

Originaire de Madagacar, Suisse d'adoption, Josua Hotz, réalisateur et concepteur multimédia, a réalisé Nirin en 2015. Le court-métrage raconte le trajet d'un petit garçon parti de son village pour "un grand voyage" avec sa mère et ses deux petits frère. Le jeune cinéaste se devait de tourner cette histoire dans son pays d'origine. Quant à la thématique de l'abandon... Josua nous explique comment "Nirin" l'a aidé a otenir des réponses sur sa propre histoire. Confidences. 

Sous-catégories