jeudi, février 22, 2024
spot_img
AccueilMAGAZINENEWS"Les ateliers de Flavien" : Et si les enfants faisaient leur cinéma...

« Les ateliers de Flavien » : Et si les enfants faisaient leur cinéma ?

En mars 2021, Flavien Larderet monte “Les ateliers de Flavien”. À destination des enfants et des adolescents, l’objectif est de leur faire découvrir les métiers du cinéma.

Flavien Larderet est un réalisateur qui a posé ses valises à La Réunion il y a un an. Avec “Les ateliers de Flavien”, il propose aux enfants et adolescents de “monter une équipe de tournage selon leurs affinités pour qu’ils réalisent leur propre film. Ils choisissent d’être cadreur, perchman, clap, scripte, acteur. Il y a aussi une partie post production avec du doublage, du montage…” précise-t-il. Les objectifs ? “Valoriser les jeunes en leur donnant la parole. Il y a aussi le travail en équipe et le vivre-ensemble ; on travaille avec des jeunes de différents milieux« , ajoute-t-il.

“Il y a un intérêt pour le cinéma”

Quid de l’engouement des jeunes pour le cinéma ? “Je ne suis pas de l’île donc je ne me permettrai pas de parler de quelque chose que je connais mal. Mais dans le cadre de mes ateliers, j’ai l’impression qu’aujourd’hui, c’est quelque chose qui est assez nouveau dans la tête des gens. Il y a un intérêt pour le cinéma ainsi que de la façon de faire” constate le cinéaste. 

Récemment, “Les ateliers de Flavien” étaient en tournage. Un tournage qui a eu lieu en octobre 2021 où les jeunes ont réalisé le film “Destin croisés”. “C’est un court métrage sur la mixité, qui a été porté par l’association “Marmailles aventures” en collaboration avec les ateliers”. Un “gros projet” estime le réalisateur.

Le réalisateur Flavien Larderet

“C’était 10 jours de tournage. Non seulement les jeunes tournaient tous les jours, et avant ça on avait 5 jours de préparation. Les jeunes découvraient les métiers du cinéma ; un mercredi ils découvraient l’image, la caméra, comment filmer et comment faire une scène, un autre mercredi c’était le son, qui regroupe la perche, le micro cravate, le bruitage, le doublage. Sans oublier tout ce qui concerne le jeu d’acteur avec pleins d’exercices sur comment développer sa créativité et ensuite tout ce qui est du travail d’écriture pour commencer à réfléchir au sujet”.

“Je vois des jeunes passionnés”

Des ateliers qui suscitent peut-être des vocations. “Je vois des jeunes passionnés et c’est génial. Sur ce tournage, il y en avait qui étaient passionnés par le son : c’était de la perche tous les jours. Ils se disaient : ‘J’ai la responsabilité du son et si le son est mauvais, c’est de ma faute’. Moi j’écoute jamais ce qu’ils font. Je leur dis : Tu es responsable du son, de l’image… Ils ont ainsi tendance à vouloir très bien faire” se réjouit Flavien Larderet.

 

Céline Latchimy
Céline Latchimy
Journaliste, rédactrice, elle s'intéresse à toute l'actualité de la Réunion et des îles de l'OI
Articles en lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Les plus populaires

Commentaires récents