jeudi, février 29, 2024
spot_img
AccueilNOUVEAUTÉSDOCU"Diego l’interdite" : Aux Chagos, l’histoire d’un peuple déraciné au profit d’une...

« Diego l’interdite » : Aux Chagos, l’histoire d’un peuple déraciné au profit d’une base militaire ?

En 2002, David Constantin réalise un documentaire sur des chagossiens vivant à Maurice. Déportation inhumaine et conditions de vie misérables, ces déracinés témoignent de leur transfert forcé sur une île où ils ne sentent pas chez eux.

Bande annonce :

Documentaire de David Constantin. Durée : 52 minutes. Maurice (2002). En 1966 la Grande-Bretagne décida d’exciser l’archipel des Chagos, au nord de l’Océan Indien, du territoire de l’Île Maurice en échange de l’indépendance de cette colonie. La population de l’archipel, les Chagossiens, fut déportée de sa terre natale vers l’Île Maurice. Derrière cet épisode sombre de la décolonisation se cache la tragédie longtemps ignorée d’hommes, de femmes et d’enfants déportés du jour au lendemain, privé d’une vie en phase avec la nature pour être jetés dans les bidonvilles de Port-Louis, vivant dans une extrême pauvreté et dans un pays qui ne voulait pas d’eux.

"Diego l'interdite", documentaire de David Constantin

201907 nouveau bouton voir le film 375 c

L’avis d’OI>Film : 

« Diego l’interdite » nous révèle le combat d’un peuple pour retrouver ses terres, vendues aux britanniques par l’île Maurice. Des témoignages forts de personnes déracinées. On y découvre l’histoire d’une déportation au profit d’une base militaire et à la suite de sombres négociations entre les États-Unis et le Royaume-Uni. Les Britanniques vont-ils rendre les Chagos à l’île Maurice ? Les Chagossiens vont-ils pouvoir retourner sur leur île natale sans devoir se battre pour obtenir le passeport britannique ? « Diego l’interdite donne la parole aux Chagossiens eux-mêmes. Certains d’entre eux, aujourd’hui âgés, espèrent toujours revoir leur île avant de mourir. Les plus jeunes, qui n’ont jamais connu la vie sur les îles, ne parlent que d’y aller. Ce film parle de déportation, d’exploitation, de mémoire et d’espoir. Ce film parle de gens dont le sort n’est même pas connu de ceux dont ce rapt est supposé assurer la paix et la sécurité ».

Lire l’interview du réalisateur David Constantin en cliquant ici.

Céline Latchimy
Céline Latchimy
Journaliste, rédactrice, elle s'intéresse à toute l'actualité de la Réunion et des îles de l'OI
Articles en lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Les plus populaires

Commentaires récents