dimanche, février 25, 2024
spot_img
AccueilMAGAZINERENCONTRESRafick Affejee : "J’ai eu le besoin de réaffirmer mon identité réunionnaise"

Rafick Affejee : « J’ai eu le besoin de réaffirmer mon identité réunionnaise »

Rafick Affejee vit à Londres. Le réunionnais, ingénieur du son, a réalisé “Les jours de Cilaos”. Un documentaire qui aborde la migration. Entretien.

Rafick Affejee, réalisateur du film "Les jours de Cilaos"

Propos recueillis par Céline Latchimy-Irissin.

Rafick Affejee grandit à La Réunion, avant de partir en France métropolitaine en 1989 pour poursuivre des études dans l’audiovisuel. En 2003, il s’installe à Londres. Le thème de la migration ? “Un thème qui me tient à cœur”.

OI>Film : Pourquoi ce sujet ? 

Avec les années et la distance, je m’interroge sur les raisons qui poussent autant de Réunionnais à partir. Peut-être que cela m’aide à mieux comprendre mes choix et mon propre parcours de vie. C’est peut-être aussi ma manière de me rapprocher de ma terre natale et de recréer les liens estompés avec une île dont je me suis autrefois éloigné.

OI>Film : Quelles étaient vos intentions ? 

Mes intentions étaient bien vagues, au début de ce projet en 2009. C’est parti d’une impulsion, initiée par des questionnements à la naissance de ma seconde fille Héloïse.

Je suis allé à Paris et j’ai tourné une longue interview avec Marie-Noëlle. Ces retrouvailles ont rompu ce sentiment d’isolement qu’on ressentait tous les deux. […] Appartenant à la même famille, c’était l’opportunité de chercher encore plus loin dans mon histoire, dans l’histoire de ma famille, dans l’histoire de ma terre natale pour trouver des réponses.

OI>Film : Marie-Noëlle est le personnage principal. Pourquoi ? 

Marie-Noëlle tente de se réconcilier avec son histoire. Un passé qu’elle a maintenu à distance. Elle a conscience que rester à Paris, c’est probablement se distancer encore plus et définitivement de son identité réunionnaise. C’est une invitation à un voyage à travers un temps révolu.

Marie-Noëlle, dans le film Les jours de Cilaos, film de Rafick Affejee

OI>Film : Cette réflexion faite sur l’identité est-elle une réflexion sur vous ? 

Comme Marie-Noelle, je suis un émigré. Cette démarche est autant la mienne que la sienne. Après de nombreuses années à Londres, j’ai eu le besoin de réaffirmer mon identité réunionnaise. Il y avait comme une urgence à l’époque.  

Je tente de comprendre les raisons et les mécanismes sous-jacents à nos deux expériences migratoires. 

OI>Film : L’exil peut-il impacter notre identité et notre culture ?

Mon histoire est semblable à celles de beaucoup de Réunionnais qui ont “sauté la mer”. Ce parcours de vie m’a construit et déconstruit en même temps. Je ressens comme une division de mon être, avec deux identités irréconciliables entre une enfance, une adolescence à la Réunion et une vie d’adulte en France puis en Angleterre. 

Dans ce documentaire, il n’est pas question d’aboutir à des généralités, mais de donner à ressentir et comprendre les sentiments qui peuvent animer et faire vibrer un être humain qui vit l’exil. Comment conserver son identité ? Le processus d’intégration implique souvent l’inhibition d’une partie de soi au profit d’une nouvelle identité sociale.

201907 nouveau bouton voir le film 375 c

Céline Latchimy
Céline Latchimy
Journaliste, rédactrice, elle s'intéresse à toute l'actualité de la Réunion et des îles de l'OI
Articles en lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Les plus populaires

Commentaires récents