Festival Court Derrière à La Réunion… Et de deux !

La deuxième édition du “Festival Court Derrière” a ouvert ses portes ! Du 7 au 14 octobre 2020, 25 courts-métrages, venus de 18 pays parmi lesquels l’Algérie, le Brésil, le Burkina Faso, le Cameroun, la Guadeloupe, La Réunion, Maurice, la Guyane, Haïti, sont en compétition pour trois prix.

Après une première édition ambitieuse, le "Festival Court Derrière" revient cette année, dans un contexte particulier, celui de la crise sanitaire. Le festival est organisé par les associations "Klaxon" et "Cinemawon" qui œuvrent à la diffusion de films et à l’éducation à l’image. Des films du continent africain et de ses diasporas sont ainsi mis en avant, allant de la fiction, du documentaire, de l’animation ou encore de l’expérimental.

Affiche du festival court derrière à La Réunion

 

25 films, 3 prix

Trois prix seront attribués : le “prix Héva”, qui correspond au prix du public, le “prix Elie”, soit le prix professionnel, et le “prix Makandal”, qui est le prix étudiant. Le jury professionnel est constitué de deux réalisatrices réunionnaises : Julie Jouve, qui est aussi la présidente de ce jury, et Olivette Taombé. Julie Jouve est la réalisatrice de "Tangente" (à voir sur OI>Film). "Tangente" est son premier court métrage pour lequel elle est lauréate du "Prix Océans" de France Ô en 2015. Le film sera projeté en avant-première à Cannes, à la "Quinzaine des réalisateurs" et obtient 30 prix dans les festivals et une cinquantaine de sélections dont celle pour le César du Meilleur Court Métrage 2018. 

Le jury est également composé de Françoise Ellong, réalisatrice Camerounaise, d’Atisso Medessou, réalisateur Franco-Béninois et du réalisateur malgache, Lova Nantenaina. Ce dernier a réalisé de nombreux courts métrages, mais également le long métrage documentaire “Ady Gasy - The Malagasy Way”, à visionner sur notre plateforme. Le film a été sélectionné dans de grands festivals tels que IDFA à Amsterdam et Hot Docs à Toronto, et a reçu deux prix et quatre mentions spéciales.

Une programmation riche et diversifiée 

Porté par Laurent Pantaléon, réalisateur de "La face cachée du père noël", l’événement suscite l’engouement de nombreux auteurs et réalisateurs de la zone Océan Indien et des quatre coins du monde. Depuis l’arrêt du Festival International du Film d’Afrique et des Îles, FIFAI, La Réunion ne comptait plus aucun festival portant les films de création et les films locaux. Le festival permet ainsi une visibilité des films locaux, très peu diffusés en salle.

Des projections sont ainsi organisées chaque jour, pendant une semaine, dans des lieux emblématiques comme le Château Morange, longtemps fermé pour travaux. Un lieu adapté à l’échange entre spectateurs et réalisateurs.

 

Parmi les films en compétition, “Démavouz mon kor” d’Aloïs Fructus, Dann fon mon kèr de Sophie Louys, Pourvu qu’elle soit douce de Sabrina Hoarau, La dernière danse de Fatoumata Diallo, “Au fil du temps” de Fassar Maurice Sarr… 

Pour voir le programme complet du Festival Court Derrière, cliquez ici.