fbpx

"Somin Maloya" de Sébastien Clain : Le maloya peut-il jouer un rôle dans la construction de notre identité réunionnaise ?

Après “Kisa nou lé”, Sébastien Clain revient avec une nouvelle réalisation, “Somin Maloya”. Le réalisateur nous emmène à la rencontre de deux réunionnais. Deux jeunes qui ont fait du maloya une force pour construire leur identité.

Bande annonce : 

Documentaire de Sébastien Clain. France (2021). Durée : 17 minutes. Autoproduction. Somin Maloya c'est une rencontre avec Gabriel et Mathilde, deux jeunes réunionnais qui, comme beaucoup, sont partis faire leurs études dans l'Hexagone. Ils ont profité d'un passage à La Réunion pour apprendre à jouer du Maloya : Gabriel à l'Atelier Maloya, à l'Université (Moufia), et Mathilde à Lékoloya (Saint-Denis). Ils nous parlent de leur rapport au Maloya et comment celui-ci joue un rôle dans la construction de leur identité.

Somin Maloya de Sébastien Clain

201907 nouveau bouton voir le film 375 c

L’avis d’OI>Film : 

Sébastien Clain nous emmène à la rencontre de deux jeunes réunionnais, Gabriel et Mathilde. Deux jeunes qui s’interrogent sur leur identité, leurs racines, leurs origines. Qui sont-ils ? Une question qu’ils se sont posés à un moment de leur vie. De passage à la Réunion, pourquoi ne pas en profiter pour s’intéresser en profondeur au maloya ? Le maloya est bien plus qu’une danse, qu’un chant ou qu’une musique ; il est un hommage à la voix des opprimés : celle de nos ancêtres. Ce genre musical, propre à notre île et hérité de l’esclavage, peut-il jouer un rôle dans la construction de son identité ? Entre histoire et culture, “Somin Maloya” est une suite logique de “Kisa nou lé”, dans lequel le réalisateur met un point d’honneur à répondre à des questionnements autour de l’identité réunionnaise.

Lire l’interview de Sébastien Clain sur son premier film “Kisa nou lé”.

Pour voir gratuitement “Kisa nou lé”, cliquez-ici.