Lauren Ransan : À Tromelin, "il y a encore des choses à trouver dans le sable"

Après “Murmures dans les rugissants”, on vous propose de continuer à plonger dans les terres australes avec “1000 heures à Tromelin”, le premier documentaire archéologique de Lauren Ransan.

Lauren Ransan, la réalisatrice de "1000 heures à Tromelin"

Vous avez pu découvrir “Murmures dans les rugissants”. Un film qui est finalement une suite de “1000 heures à Tromelin” confie Lauren Ransan. Intégrée à un groupe de chercheurs, elle réalise l’opportunité qu’on lui a offerte. “C’était la dernière mission de notre génération, certainement. Même si tout n’a pas été fouillé, on sait qu’il y a encore des choses à trouver dans le sable… Mais en archéologie, on laisse toujours une partie du terrain aux générations futures”.

Tromelin a été mon tout premier documentaire sur l’archéologie et c’est vraiment ça qui m’a donné envie de continuer à mettre la lumière sur les recherches archéologiques à La Réunion, dans l’océan Indien, dans les terres australes…” précise la réalisatrice. “Ça a été vraiment un déclencheur”. 

Comment a-t-elle vécu cette expérience ? Quel regard porte-t-elle sur l’archéologie ? Lauren Ransan se livre dans une interview. Rencontre.

Interview de Lauren Ransan, réalisatrice de “1000 heures à Tromelin” :

 

201907 nouveau bouton voir le film 375 c