Aurélien Chantrenne dans l'intimité des fous

Photographe et vidéaste, Aurélien Chantrenne passe le plus clair de son temps perché dans les montagnes. Quand il ne suit pas les coureurs sur les remparts de La Réunion, il s'échappe pour Chamonix afin de tourner sur le Mont Blanc. Bientôt en partance pour le Népal où il compte relever de nouveaux défis, Aurélien Chantrenne revient sur son film. "Run in Run" nous porte dans l'intimité des raideurs. Entraînements, confidences ... L'occasion de vivre, bien installé dans son fauteuil, le défi que se lancent les coureurs du Grand Raid !

OI>Film : Sur quelle édition a été tourné Run in Run ?
Aurélien Chantrenne : Les images tournées dans Run in Run ont été faites durant le Grand Raid 2015 mais aussi sur 7 autres trails en 2016.

OI>Film : Quelle était l’ambition de ce film ?
Aurélien Chantrenne : J’ai réalisé ce documentaire afin d’entrer dans l’intimidé des raideurs de notre île. Je voulais dévoiler un peu les coulisses d’un sport qui prend une place très importante dans le quotidien de beaucoup de réunionnais. Le but était donc de les filmer dans leur préparation mais aussi en compétition, afin de dévoiler un portrait réaliste d’un sport parcouru au travers des paysages extraordinaires.

OI>Film : Faut il le voir comme un documentaire sur le Grand Raid ou porte-t-il un message au delà de la course ? 
Aurélien Chantrenne : Il ne faut pas le voir comme un documentaire sur le Grand Raid mais plutôt sur le quotidien, les sacrifices et le bonheur que le trail peut apporter aux sportifs qui participent à ce genre de défi, quelque soit la course. Quand on décide de participer à un challenge d’une telle ampleur cela a beaucoup d’impacts collatéraux sur la vie familiale et sociale du raideur, et une participation à une course comme le Grand Raid devient un but commun et non plus individuel. On peut s’en rendre compte au bord des sentiers avec toutes les personnes venues encouragées jour et nuit « les Fous », un beau sport avec de belles valeurs partagées.

aurelien chantrenne 730

 

OI>Film : À qui s’adresse ce film ? 
Aurélien Chantrenne :
Ce film est avant tout une carte postale de La Réunion, car finalement l’acteur numéro un est notre île en elle-même ! Sportives ou non, beaucoup de personnes peuvent s’identifier dans mes images car en octobre tout le monde est impacté de près ou de loin par le Grand Raid.

OI>Film : Quelle a été le principal défi à relever pour faire ce film ? 
Aurélien Chantrenne
: Honnêtement... réussir à suivre les athlètes ! Il m’a fallu filmer, sans tricher, lors de réelles compétitions (10 en tout), des sportifs parmi les meilleurs de notre île ! Courir après eux avec une caméra à la main n’a pas été une mince affaire !

OI>Film : Tu es toi-même un grand sportif, pourrais tu tourner un film qui n’ai aucun lien avec le sport ? 
Aurélien Chantrenne :
Le sport est un monde dans lequel je m’éclate et qui ouvre beaucoup de portes, mais petit à petit je réponds favorablement aux autres projets que l’on me propose. Je réalise donc aussi des publicités pour des opticiens ou encore des compagnies aériennes, et je couvre aussi des mariages en photos et vidéo car les couples apprécie mon oeil « différent ». Après je ne me vois pas réaliser seul une fiction de longue durée, mais pourquoi pas intégrer une équipe sur un projet existant ? Oui pourquoi pas !

OI>Film : Quelle est ton actu ?
Aurélien Chantrenne :
Je rentre à l’instant de Chamonix où j’ai réalisé un tournage sur les pentes du Mont Blanc durant 5 jours, en pleine tempête de neige à plus de 4300m, épique ! Sinon évidemment je suis en ce moment sur notre île pour faire des images du Grand Raid pour l’équipe Clinique OPS mais aussi pour les partenaires officiels de la course.
A la fin du mois, je partirai au Népal pour filmer (et par conséquent courir aussi) une course de 300 km dans la vallée de l’Everest organisée par Dawa Sherpa (le Solokhumbu Trail). Et je retournerai aussi dans l’Himalaya en mai prochain pour courir/filmer l’Himal Race 2020 : une course de 850 km à pieds et 45000 m de dénivelé positif ! Le but est de réaliser un film de 52 minutes pour chacune de ces deux courses, restez connectés ils sortiront l’année prochaine !

 

run in run affiche

201909 nouveau bouton rouge voir le film 375