Festival Cinémarmailles : le rêve au coeur de cette 22ème édition

Le Festival Cinémarmailles revient cette année, de manière légèrement décalée. Prévu initialement en mai, l’événement a lieu du 10 au 15 novembre. Pendant quelques jours, le cinéma jeune public réintègre les murs de Château Morange à St Denis.

Depuis 1998, La Lanterne Magique met à l’honneur le cinéma jeune public à l’occasion du Festival Cinémarmailles, qui a lieu tous les ans lors des vacances de mai. Crise sanitaire oblige, l’événement a dû être décalé. Cette année, le festival revient donc du 10 au 15 novembre 2020 et réintègre les murs de Château Morange à St Denis, site dédié aux arts visuels depuis sa réhabilitation en 2019.

Affiche de la 22ème édition du Festival Cinémarmailles organisé par La lanterne magique au Château Morange

Des ateliers immersifs

Découvertes de films d’animation, projections en salle, fiction sonore, atelier fond vert, mash-up… Cette 22ème édition, qui met à l’honneur le rêve, invite les familles à s'immerger dans “un grand jeu de rôle où petits et grands deviendront les acteurs d’une histoire fantastique” précise La lanterne magique. Enfants et parents seront guidés par des comédiens à travers un parcours d’ateliers qui stimulera leur imagination. “Grâce à la magie du cinéma, les spectateurs de tout âge pourront retrouver leur capacité à rêver !” s’exclame l’association. 

À travers le parcours "Labo des rêves", le public sera invité à se familiariser au montage, au portrait vidéo ou encore au jeu d’acteur, aux côtés de professionnels du cinéma comme Guillaume Bègue ou encore Cédric Payet.

Les participants pourront, grâce à l'atelier "rêve d'acteurs", rejouer sur fond vert des scènes de films mettant en scène le rêve. L’atelier Mash-up permettra aux curieux de découvrir l’art du montage. De petits films pourront être réalisés "à partir d’extraits mis à leur disposition". 

Le public pourra également se plonger dans l’univers de la fiction et du documentaire avec l’atelier Songe Lab. Un atelier qui donnera lieu à des portraits vidéo, à mi-chemin entre fiction et documentaire, sur le thème des rêves intimes ou imaginaires, des familles participantes. L’occasion de se plonger dans les coulisses du 7ème art et de réaliser ses propres créations.

À noter que la jauge maximale est de 30 personnes pour le spectacle "Labo des rêves" ; soit 10 participants par atelier.

Des projections en salles

Après tant d’années, les valeurs restent les mêmes et sont toujours aussi fortes au sein de La lanterne magique. L’association souhaite ainsi “créer un moment convivial et festif autour du cinéma jeune public”, “éveiller le regard et la curiosité des enfants pour le 7ème art” et “faire découvrir des films inédits et de qualités aux enfants et à leur famille”.

Si, cette année, les projections en plein air n'auront pas lieu, le public pourra, en salle, (re)voir “Le Magicien d’Oz” de Victor Fleming, King Vidor, George Cukor, ou encore “La fameuse invasion des ours en Sicile”, de Lorenzo Mattoti. La programmation reste riche et diversifiée avec le long métrage d’animation “Mango” de Trevor Hardy, “J’ai perdu mon corps” de Jérémy Clapin et bien d’autres. 

 

Pour les ateliers et les séances en soirée, le public est invité à réserver sa place. Une réservation obligatoire suite au contexte sanitaire ; la jauge maximale étant de 50 personnes dans la salle de projection de Château Morange. Comptez 4 euros pour une projection en salle et 5 euros pour participer au parcours ateliers. Les spectacles et les projections en soirée sont quant à elles gratuites.

L'association précise que les adultes et les enfants de plus de 11 ans devront porter un masque. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition sur l'ensemble du site.

Le festival en chiffres

Outre les projections scolaires effectuées en amont de l’événement, le festival propose au public 9 films, deux séances événements et trois parcours d’ateliers de pratique cinématographique.

Trois invités seront présents : Fred Theys, artiste plasticien, illustrateur et auteur de BD, Mounawar, auteur, compositeur et interprète comorien, et Hajazz, auteur, compositeur et guitariste malgache.

L’association “La lanterne magique” en quelques mots

Le Festival Cinémarmailles fait parti des actions phares de l’association et s’inscrit dans la continuité des activités qu’elle mène à l’année dans le domaine de l’éducation aux images : le ciné-club dans les écoles de Saint-Denis, les ateliers de pratique cinématographique sur le territoire, et les projections marmailles organisées à Château Morange. 

L’association œuvre également à la diffusion de films rares comme les documentaires, fictions et courts-métrages.

Retrouvez toute la programmation du festival en cliquant ici.