“Sous l’emprise des cannes” : en 2006 Olivier Carrette signait sa première fiction

Cette semaine, on vous propose de (re)découvrir la première fiction d’Olivier Carrette. En 2006, le réalisateur belge signe en images réelles "Sous l'emprise des cannes". Un court-métrage co-écrit avec Laurent Courteau, un scénariste réunionnais.

Bande annonce : 

Court métrage de fiction réalisé par Olivier Carrette, écrit par Laurent Courteaud. Avec Mickaël Talpot, Patrick De Lay, Johan Jonzo, Cédric Caparin et Laurent Robert. Une production ANTIPODE films. France (2006). Durée : 13 minutes. Dans un champ de cannes à sucre, à l'abri des regards, un jeune réunionnais voit son destin se briser.

Film d'Olivier Carrette, "Sous l'emprise des cannes"

201907 nouveau bouton voir le film 375 c

Sous l’emprise des cannes” a été présenté au Festival du Film d'Afrique et des Îles en 2006, et projeté dans divers festivals à travers le monde (Tarifa, Cinema Pobre de Cuba).

L’avis d’OI>Film : 

Un court métrage intense dès les premières minutes. Ancré dans la culture créole, le film dépeint le destin tragique d'un jeune réunionnais qui commet l'irréparable. Olivier Carrette met en scène la violence entre ramasseurs de cannes. La caméra se focalise sur ceux qui donnent les coups, sans voyeurisme. Une distanciation qui nous permet de voir la prise de conscience d’un des personnages. On se demande sans cesse si la bande qui est à ses côtés est vraiment là ? L’action est réelle mais le protagoniste, en perdant tous ses moyens, n’a-t-il pas transformé la ‘mauvaise voix’ dans sa tête en personnages que seul lui peut voir ? Le personnage semble être “sous l’emprise des cannes”... 

Un mot sur Olivier Carrette, le réalisateur

Né à Bruxelles en 1972, Olivier Carrette achève en 2000 des études en cinéma expérimental d'animation à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre à Bruxelles. Passionné d'image, il s'intéresse également à la photographie.

En 1997, il s'engage dans une première démarche photographique avec plusieurs clichés ramenés d'un voyage aux Etats-Unis et au Mexique. En 2008, il réalise sa première exposition de photographies sur Madagascar, dans le cadre de la plateforme “recherche et paysage” de l'Ecole des Beaux-Arts de la Réunion et gagne le concours du département coopération de la Communauté Européenne, où la série est exposée. Il poursuit en 2012 avec une série d'images dans l'Océan Indien, entre la Réunion, Madagascar, en Inde, dans l'Utar Pradesh et au Cachemire.

En 2004, il réalise un court-métrage d'animation, "Les Aventures de Molman" coproduit et diffusé par Canal+. En 2011, il réalise “The Nuklear Family”, court-métrage d'animation également coproduit et diffusé par Canal+ dans le programme "Surprises" et dans les émissions "le Mensomadaire" et "l'Oeil de Links".

Contacté en 2016 par le directeur de création de la chaîne anglo-américaine Nickelodeon, il développe un pilote d'animation : “Molman & Barnett”.

En 2015, il entame l'écriture du moyen-métrage en images réelles : “Le Mafatais”, il mettra trois ans pour mettre au monde ce bébé entouré d'une équipe réunionnaise !