Le cinéma malgache côté fun

Colin Dupré et Ando Raminoson se sont rencontrés lors des Rencontres du FIlm Court de Madagascar, en 2014. Le premier est alors coordinateur sur le festival, le second, un jeune réalisateur à l'affiche. Entre ces deux amoureux de cinéma le courant passe immédiatement et très vite, ils décident de réaliser un gros délire qui s'avère être une vraie réussite. 

"Wrong connection est un délir ultime !"

Rencontres du Film Court à Antanarivo, Festival international de cinéma de Kinshasa, Prix du jury au Hetsika Mada tout court de Nantes, compétition court-métrage à AFRICLAP de Toulouse, auSilicon Valley African Film festival aux USA, programmation officielle à Île-Courts à l'île Maurice, à la Semaine du film francophone au Sommet de la francophonie d'Antananarivo, programmation à l'International Short Film Festival Interfilm Berlin en Allemagne ... L'année de sa sortie en 2016, "Wrong Connection" de Colin Dupré et Ando Raminoson a littéralement fait le tour du monde. Une belle aventure pour un court-métrage qui, au départ, n'était qu'une blague entre deux très bons copains.

Oui mais voilà, le talent et le professionnalisme de ces deux garçons ont changé la donne. Colin Dupré est aujourd'hui chargé de communication et travaille dans le montage de projets culturels. Ando Raminoson, graphiste, est également monteur et réalisateur. Ils ont accepté de répondre à nos questions avec, bien entendu, beaucoup d'humour ! 

OI>Film : Comment vous êtes-vous rencontrés ? 
Ando : Né à Madagascar, je pars faire des études d'ingénieur à Toulouse et bifurque dans l'audiovisuel parce que le cinéma, c'est plus fun. Autant vivre de sa passion. 
J'ai commencé en tant que monteur pour le festival de films "Jules Vernes Adventures" à Paris. Puis de retour à Mada, je deviens monteur réalisateur dans une agence de communication et je commence à faire des courts-métrages avec mes collègues. Je tombe sur Colin qui s'occupait des Rencontres du Film Court à Madagascar à l'époque, et on devient copains comme cochons. "Wrong Connection" est en fait le délire ultime qu'on voulait faire ensemble avant de quitter Mada, avant que chacun retourne en France vers des horizons différents. Mais je sais que nos chemins se recroiseront un jour et qu'on refera un film ensemble.       
Colin  : En 2014, je suis arrivé à Madagascar pour être entre autre le coordinateur général des Rencontres du film Court, et c'est là que j'ai rencontré Ando. Dès le premier mois ! Je lui ai remis le prix du public qu'il a remporté avec « Ody Vy ». J'avais vraiment trouvé le film fun et je me suis dit que le mec devait l'être aussi. Ça s'est confirmé et on a rapidement commencé à délirer. Vraiment beaucoup. Vraiment vraiment ! Maintenant je suis à Toulouse et Ando à Paris, mais nous sommes toujours en train de réfléchir et d'espérer pouvoir se réunir à nouveau autour d'un ou plusieurs films. On en a très envie, ce n'est qu'une question de temps (et d'argent ?).

OI>Film : Qui a fait quoi sur ce film ?
Ando :  Le seul truc que j'ai fait en plus que Colin, c'est le montage. A part ça, on a eu tous les deux à peu près toutes les fonctions possibles sur ce film : réalisateur, acteur, producteur, décorateur, conducteur/cascadeur, accessoiriste.  
Colin : Oui, on a tout fait ensemble, de l'écriture à la production. De mon côté je n'ai pas fait le montage, ce n'est pas mon rayon, mais du coup ça m'a permis de m'occuper un peu de la com' autour du film et de l'envoyer dans des festivals. On s'est réparti les tâches un peu au feeling.

wrong connection, wrong connexion, Ando Raminoson, Colin Dupré, Gass Creative, madagascar, film, fiction, court-métrage, oi-film, vod, svod, film d'action, espionnage, espion

"Wrong Connection" est une parodie des blockbusters américains à la sauce malgache. 
 

OI>Film : Quels sont les influences qui ont inspirées "Wrong connection" ?  
Ando : 
Nos deux principales sources d'inspiration étaient une vidéo YOUTUBE qui explique que les trailers de blockbusters se ressemblent tous et la seconde influence : les huîtres du Lac Anosy. Je laisserai Colin détailler ce point. Ensuite les influences sont nombreuses : films d'espionnage et d'action en général, la série Homeland pour l'héroïne, Pulp Fiction pour la valise, Léon pour le tueur à gages, Fast and Furious pour la course poursuite.          
Colin : (rires) Notre idée première était de faire un film pour se marrer. Alors, ce qu'il faut souligner avant-tout, c'est que "Wrong Connection" est une parodie de blockbuster. Rien n'a été pris au sérieux du début à la fin. Alors, nos influences vont de Tarantino à Mr Bean en passant par Star Wars, Jason Bourne et les Monty Python ! Pour la petite histoire, lorsque je suis arrivé la première fois à Tana, le chauffeur m'a présenté le Lac Anosy (lac en plein centre de la capitale) en me précisant bien que c'était le lac le plus pollué du pays. L'odeur et les reflets arc-en-ciel rendaient ça crédible !
Au fil de nos nombreux délires, j'ai raconté mon étonnement à Ando lorsqu'en me rendant dans un centre commercial, je suis tombé sur le rayon poissonnerie avec une magnifique pancarte "Huitres d'Anosy" ! Evidemment je me suis dis mais "mais pourquoi ils mangent ces huitres !??". Ando s'est moqué de mois plusieurs jours après m'avoir expliqué qu'Anosy était aussi le nom d'une région sauvage où l'on produit d'excellentes huitres. Alors le quiproquo nous a inspiré. Et puis, nous avons beaucoup déliré autour du Toaka gasy, l'alcool artisanal malgache, qui parfois peut-être un véritable tord-boyaux. Il ne nous en a pas fallu plus pour imaginer qu'en mélangeant un peu d'eau du lac Anosy avec du Toaka gasy, on pouvait faire une bombe !  
Ensuite, férus de films d'action et de second degré, on s'est dit qu'on ferait bien un blockbuster malgache ! Au début cela ne devait être que la bande-annonce d'un blockbuster parce qu'évidemment nous n'avions ni le temps ni l'argent ni rien pour faire ça. On s'est dit que finalement, comme tout depuis le début était une blague, on pouvait très bien réaliser la bande annonce d'un film qui n'existerait jamais. Mais les réseaux sociaux et la presse se sont emballés après la publication d'un petit teaser d'une minute. Alors on a décidé d'en faire un court-métrage !

 

wrong connection, wrong connexion, Ando Raminoson, Colin Dupré, Gass Creative, madagascar, film, fiction, court-métrage, oi-film, vod, svod, film d'action, espionnage, espion

Dans "Wrong Connection", le gouvernement malgache tente de vendre une bombe artisanale à la Corée du Nord.
 

OI>FIlm : Pourquoi avoir tourné le film en anglais ?  
Ando :  Parce que à la CIA ils sont américains et comme on a eu la chance de tomber sur une amie malgache qui avait vécu dans des pays anglophones et était bilingue, on s'est dit Banco !    
Colin : En fait, le film n'est pas "en anglais". Il est en langue originale. C'est à dire que les Américains parlent anglais, les Malgaches parlent malgache et le Nord-Coréen parle nord-coréen (probablement, puisqu'on ne l'entend pas parler). Faire une version intégralement dans une langue n'aurait eu aucun sens. La CIA qui parle malgache dans leur bureau c'est louche, tout comme les agents du président malgache n'allaient pas parler anglais entre-eux. Cela nous a paru logique, on ne s'est même pas posé la question. 

OI>FIlm : Combien de temps vous a t-il fallu pour fabriquer ce film ?
Ando :  Plusieurs week-end étalés sur 4-5 mois environ.
Colin : J'aurais dit 3 week-end... A cheval entre août et novembre 2015.

OI>Film : Avez-vous eu des soutiens financiers ?   
Ando :  Aucun soutien, on a tout payé de notre poche. On s'en est sorti pour 500 € environ, On a mis 250 euros chacun.
Colin : C'est vrai. On n'aurait de toute façon eu de soutien de personne a priori, mais surtout parce que l'idée était à l'origine de faire un film entre nous pour se marrer. Donc on n'a même pas essayé de demander. Mais cela ne veut pas dire que faire un film à Madagascar ne coûte pas cher. Si on a pu s'en sortir pour 500€ c'est surtout parce que comme Ando et moi étions dans le monde du cinéma à Mada, on est allé voir tous nos potes techniciens, cadreurs, producteurs, acteurs, et on leur a dit "bon les gars, on a une idée complètement barj' pour faire une parodie de blockbuster. On pourra pas vous payer, ça vous dit de venir cramer trois weekend avec nous ? ". On pensait que quelques uns accepteraient. Finalement, ils ont tous accepté et on a fini par être une équipe de 30 professionnels sur le tournage !  Un sacré moment !

 

wrong connection, wrong connexion, Ando Raminoson, Colin Dupré, Gass Creative, madagascar, film, fiction, court-métrage, oi-film, vod, svod, film d'action, espionnage, espion 201907 nouveau bouton voir le film 375 c

 

Voir la bande-annonce