“Pran Nesans” : Se faire “marquer” pour guérir d’une maladie ?

“Pran nesans” est un court métrage documentaire de Daniella Bastien. “La marque” est une tradition à Maurice. Entre transmission et rituel : faut-il y croire ? Serait-ce de la diablerie ou un don ? 

Bande annonce : 

Documentaire de Daniella Bastien. Durée : 14 minutes. Maurice (2017). Incursion dans l'univers du "marke", une pratique, un rituel, une tradition, dont la transmission devient nécessaire, au risque de voir disparaître tout un pan de la culture mauricienne.

Pran Nesans, documentaire de Daniella Bastien sur "le marke" à Maurice

201907 nouveau bouton voir le film 375 c

L’avis d’OI>Film :

“Pran Nesans” nous plonge dans un univers à la limite du mystique, rythmé par des témoignages autour d’une pratique ancestrale mauricienne. “La marque” ou faire “la passe” pour soigner les maux du corps. Inutile de prier, même si chacun est libre de le faire. Aiguille, bougie, eau… Quels sont ces rituels qui suscitent des interrogations et mettent parfois en évidence des contradictions ? Diablerie ? Bondieuserie ? Peut-on parler de don ? De soins ancestraux ? De guérisseurs ? Mais avant toute chose : faut-il y croire ? Une tradition qui se faisait beaucoup par les anciens sur l’île. Qu’en est-il aujourd’hui ?

À propos de la réalisatrice : 

Née à l'île Maurice, Daniella Bastien démontre à un très jeune âge un intérêt pour l'art et les langues. Elle apprend à jouer à la ravanne à 14 ans et commence à écrire des poésies en langue créole, sa langue maternelle. Sa passion pour les faits culturels et artistiques l'amène à poursuivre des études de Lettres et d'Anthropologie à La Réunion. 

En dehors des cours, elle rencontre et intègre des groupes où elle déclame ses textes accompagnée de la ravanne. De retour à Maurice en 2005, elle se lance dans l'enseignement et en 2014, elle rejoint l'Institut Pédagogique de Maurice, MIE, pour former les enseignants du cycle primaire en Kreol Morisien. Elle s'attèle aussi à l'élaboration de manuels scolaires. 

Très active dans le milieu associatif, elle siège sur plusieurs comités d'ONG qui œuvrent dans le secteur du bien-être des enfants. Sa passion pour la poésie en langue créole l'a conduit à sortir un album "Isi laba" en 2015. 

Actuellement, elle est Happiness Manager chez Precigraph, une imprimerie.